A la rencontre de Jean-Philippe François, préparateur physique et adjoint Seniors R1


Nouvel épisode de la série  « À la rencontre de » avec la rencontre avec Jean-Philippe François du staff de l’equipe seniors R1.





Qui es-tu ?

Jean-Philippe François, préparateur athlétique et entraîneur adjoint de l’équipe Séniors R1. Je débute ma 3ème saison au club.


Ton parcours de joueur ?

Parcours très modeste. J’ai débuté au club de Lacanau jusqu’à l’âge de 11 ans. Passage obligé dans ce club créé par mon arrière grand-père, présidé à l’époque par mon grand père puis mon oncle et où mon père entraînait l’équipe première seniors. Beaucoup d’attaches familiales qui, malgré ça, me dirige ensuite vers le Bassin suite à une mutation professionnelle de mon père et j’ai continué ma formation au club d’Andernos où je suis resté 10 ans. Après 1 saison au club de Lanton et une autre au club de Lège, j’ai fini de jouer à l’âge de 26 ans à nouveau au club de Lanton alors en DSR. J’ai arrêté tôt du fait d’une opportunité professionnelle à la sortie de mon parcours universitaire que je ne pouvais pas laisser passer.


D’éducateur ? 

J’ai passé dès 18 ans mes diplômes fédéraux. Ça m’a permis de très vite être éducateur dans les clubs où je jouais. RTJ et éducateur U13 à Lanton, éducateur U18 à Lège qui était en entente avec les jeunes du Cap-Ferret.

J’ai enchaîné ensuite sur le BEES 1 durant mon cursus universitaire et à la fin de ce parcours, cette fameuse opportunité a été de rejoindre le club de Libourne alors en Ligue 2. 

J’ai intégré le club en tant que responsable de la catégorie U13 et préparateur athlétique des équipes 17 et 19 Nationaux.

L’année d’après alors que l’équipe première est descendu en National, j’ai rejoint le staff de Stéphane Ziani et Thierry Okeksiak en tant que responsable de la préparation athlétique tout en continuant ma mission sur les équipes de jeunes du club. J’ai connu, toujours en collaboration avec Thierry, alors la période difficile de ce club qui sera relégué administrativement deux fois, du National en CFA et du CFA en CFA 2 malgré un maintien sportif les deux saisons. L’année en CFA 2 fut difficile avec un rétrogradation là encore mais sportive cette fois. Étant encore sous contrat, j’ai pris en charge la saison suivante en tant qu’entraîneur principal l’équipe U19 National.

Après la fin de mon contrat, j’ai rejoint le club d’Arcachon où je suis resté 5 ans et connaissant par la même occasion 5 entraîneurs différents : Nelson Dias, Jean-Pierre Léglise, Jean-Pierre Papin, Cedric Navarro et Pedro Vides.

Père d’une petite fille et voulant donc me rapprocher de mon domicile Pessacais, j’ai répondu favorablement à la proposition de Villenave et de Cédric avec qui j’avais collaboré à Arcachon.

Et je suis depuis l’année dernière le préparateur physique du Pôle Espoir Féminin que dirige Gilles Eyquem.


Tes ambitions pour la saison en cours ?

Sur le domaine athlétique (ce qui me tient le plus à cœur...), que l’équipe soit prête collectivement et individuellement à répéter les efforts lors de chaque match et sur l’ensemble de la saison tout en minimisant les blessures.

Et bien évidemment se mêler si possible à la lutte pour la montée car le club de Villenave se doit de retrouver le plus vite possible un niveau de pratique en compétition National.

Et sur le plan personnel que notre unité, entente, cohésion et bonne humeur continuent à nous animer nous le staff afin de pouvoir aider l’équipe à grandir et progresser.





Un petit mot sur le slogan de la JV : Jeu & Valeur ?

Les valeurs c’est pour moi la fondation de tous projets. Et ce mot « valeur » on peut le décliner dans des valeurs fondamentales attendues dans un sport collectif comme la Volonté, l’Abnégation, la Loyauté, l’Engagement, l’Unité, la Rigueur et la Solidarité. Et si ce cadre est respecté, il sera alors plus aisé que chaque joueur s’épanouisse pour prendre du plaisir dans ce sport qui reste un « jeu » à la base. Et quand on est épanoui dans un cadre comme celui-ci, les joueurs iront au delà de leur limite et le plaisir viendra naturellement... plaisir pour les joueurs, le staff mais aussi les spectateurs. Et ce slogan prendra alors tout son sens.


Ta vision du projet club ?

J’espère que toutes les perspectives et les choix qui ont été faits permettront au club de franchir un palier et de grandir afin qu’il retrouve le rang qui était le sien auparavant : une référence au niveau des jeunes, de la formation, des équipes seniors qui doivent être représentatives du club et de ses valeurs, un club où ils fait bon vivre et où tout le monde, éducateurs, joueurs et dirigeants se sentent bien et aient envie de venir pour apporter sa contribution à ce projet. Une atmosphère positive sera la base de l’engagement de chacun.

255 vues